Forteresse médiévale

Le château est la 2ème forteresse du Maine-et-Loire après le château d’Angers !

La fortification originelle du site actuel remonte à la fin du haut–moyen âge : l’implantation géographique de Pouancé, situé à la frontière de l’Anjou et du Haut-Maine, et surtout aux confins de cette zone   sensible que furent les marches de Bretagne, a joué un rôle stratégique de première importance, face à la place forte bretonne de Châteaubriant.

Sentinelles avancées de l’Anjou face à la Bretagne, les hautes tours de cette «Forteresse de conséquence» gardent la mémoire des guerres fratricides entre Angevins et Bretons, entre Français et Anglais, les chevauchées épiques de Bertrand Du Guesclin, Jean II d’Alençon- le compagnon de Jeanne d’Arc- et d’autres seigneurs .

Pouancé a bien évidemment connu la terrible et meurtrière Guerre de Cent Ans. Les troupes bretonnes du vicomte de la Bellière investissant Pouancé en 1379. L’armée du duc Jean V assiégeant la forteresse pouancéenne durant 52 jours en 1432 et les anglais du Duc de Somerset, las de la résistance des Pouancéens en 1443, levèrent le siège après un nombre de semaines qui varie de 2 à 8 selon les historiens.

Le château de Pouancé, construit du XIIIe au XVe siècle, couvre trois hectares, repose sur une assise schisteuse qui domine l’étang de Saint Aubin et la vallée de la Verzée, donnant à ce site un aspect des plus grandioses.

Le vieux château est un monument remarquable de l’art militaire du Moyen-âge : salles basses, caponnières, portes et poternes composent avec les imposantes murailles de ce château des XIII et XV e siècle, un exceptionnel ensemble médiéval. De la même façon, l’entrée au château, marquée par la présence de la Tour Porche (Tour du XVème siècle) est un élément architectural intéressant.

Il subsiste encore six tours avec courtines, poternes, caponnières, des vestiges de bâtiments, et les remparts du XVème siècle qui complétaient le système défensif et protégeaient la cité. Aujourd’hui, des travaux de consolidation et de restauration sont en cours pour enrayer la dégradation du site. Désormais, a succédé aux armées bretonnes et anglaises le flux des touristes.

 

Travaux château

Informations sur les travaux de la Saint Antoine : DRAC Pays de La Loire : Travaux Tour Saint Antoine

 

 

Feu d’artifice du jeudi 14 juillet 2016 tiré du château

Photos de Frédéric Bouteloup

 

Localisation