Plan d'action collectif -
Consignes

La Commune de POUANCÉ est confrontée à la présence de nids de frelons asiatiques qui créent un problème de santé publique du fait des risques de piqûres et un risque de santé publique vis-à-vis de la biodiversité.

Consciente de ces problèmatiques et afin de limiter la prolifération des frelons asiatiques, la Commune de POUANCÉ a décidé d’adhérer a Plan d’action de lutte colletive (PAC) contre le frelon asiatique proposé par le FDGDON 49.

Si vous avez des nids de frelons il faut en avertir la mairie ou les référents de la FDGDON.

Les référents sont formés par la FDGDON pour expertiser les nids et vérifier qu’il s’agit bien de frelons asiatiques.

L’interlocuteur municipal désigné : M. Albert CHEVALIER – Tél. 02.41.92.47.08.

Le suppléant : M. Pierre CHARLES – Tél. 02.41.92.47.29.

Ils rempliront des fiches de demandes d’interventions qui seront envoyées à la FDGDON.

La destruction des nids étant réalisée par «l’entreprise prestataire» retenue par la FDGDON 49, la commune de POUANCE s’engage à financer (pour les interventions réalisées sur le domaine privé) le coût TTC de l’intervention à hauteur de 50 %, dans la limite de 50 €.

Le solde TTC de l’intervention sera directement facturé par « l’entreprise prestataire » au particulier.

Les interventions pour la destruction de nids réalisées sur le domaine public et dont la commune est gestionnaire, seront prises en charge à 100% par la commune.

 

Contre les frelons asiatiques : Faites des pièges

Faites des pièges du 15 février au 1er mai pour piéger des reines fondatrices de colonnies de frelons asiatiques.

Passer cette période, vous risquez de capturer de nombreuses espèces autochtones (frelons jaunes, guêpes, etc…). Il vaudra donc mieux retirer vos pièges.

Des pièges simples peuvent être réalisés à partir d’une bouteille en plastique vide (1,25 litre – 1,5 litre, 2 litres) coupée au tiers supérieur et dont la partie haute sera placée (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir.

Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s’échapper, faites des trous (environ 5mm) avec un bout de fil de fer chauffé.

Au fond de cette bouteille, versez :

  •  un verre de bière brune de préférence
  •  un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles)
  •  un trait de sirop (cassis ou framboise…)

 

piege_a_frelon_asiatique_plast

Ce piège peut-être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,50m ou 2 mètres (pour une bonne surveillance). Il peut également être placé sur un balcon.

Plus on met de pièges, même sur un petit terrain, plus on augmente les chances de capture.

 

 

 

Participez à la recherche du Frelon asiatique en mai

Comment reconnaître le frelon asiatique ?

De 2 à 3 cm de long il est à dominante noire avec un cercle jaune sur le premier segment de l’abdomen et le dernier segment en jaune orangé, les pattes jaunes et les ailes fumées.

photo frelons

 

 

 

 

 

 

 

Les frelons asiatiques peuvent causer d’importants dégâts tant sur l’écosystème que sur les hommes.

Les piqûres peuvent dans certains cas être dangereuses. Il est conseillé de faire détruire les nids par un professionnel (coût entre 100 € et 120 €).

 

Depuis son arrivée sur le Maine et Loire en 2009, le frelon asiatique a poursuivi son invasion jusqu’à dépasser, en 2014, le millier de nids.

Afin de lutter efficacement, il est important que chacun se mobilise.

Au printemps, la fondatrice (reine) sort de sa cachette pour installer son nid dans les zones abritées. Ce nid appelé «nid primaire» n’est pas plus gros qu’une balle de tennis et contient un seul frelon. Il est aisé de le détruire.

Assurez-vous qu’il s’agit bien de frelons asiatiques. Contactez votre GDON ou la FDGDON 49 afin qu’il soit procédé à l’expertise du nid primaire. La fondatrice va implanter son nid primaire dans une zone abritée pour ne pas subir les aléas de la météo.

En cas de doutes, contactez :

Albert CHEVALIER
02 41 92 47 08
Secteur Pouancé

FDGDON 49 : 02 41  37 12 48

 

Le cycle du frelon

  • De mi-avril à fin juin

«Recherche de nids primaires»

Le jeune nid est au départ sphérique avec une ouverture unique en dessous. La fondatrice (reine) bâtit les premières cellules et pond des œufs qui donneront des ouvrières.

 

frelon4

Frelon 2

 

 

 

 

 

 

 

 

  • De juillet à mi-octobre

«Recherche de nids secondaires»

La colonie grossissant, elle se déplace et construit un nid secondaire de plus en plus gros. Le nid est composé de bois pourris «mâché». La reine ne sort plus et se consacre à la ponte. Les ouvrières bâtissent et rapportent des proies pour nourrir les œufs et des substances sucrées pour les adultes restés au nid.